Relais-femmes

Organisme féministe de liaison et de transfert de connaissances

Nouvelles et événements

Chaire Claire Bonenfant

  • +Année: 2014
Chaque année, Relais-femmes rend hommage à une femme ou à un groupe… Compte tenu de la situation de Relais-femmes, au carrefour de différents milieux, féministe, communautaire, universitaire, nous alternons entre le milieu universitaire et le milieu communautaire. Cette année est l’année universitaire…
16 juillet 2014 Nouvelles

Relais-femmes est à la recherche d'une coordonnatrice pour un projet de campagne de relations publiques sur «l'égalité entre les femmes et les hommes, un objectif porteur de développement économique et social»

Relevant du comité de stratégie, la coordonnatrice de projet travaille en étroite collaboration avec la coordonnatrice générale de Relais-Femmes afin d'assurer la réalisation d'une campagne de relations publiques sur «l'égalité entre les femmes et les hommes, un objectif porteur de développement économique et social».
Elle élabore et coordonne les activités de représentation et de communication de l'organisme auprès des instances gouvernementales et du public en général et en assure le suivi ;
Elle effectue les recherches et analyses utiles aux travaux du comité ;
Elle fournit soutien et expertise pour les interventions médiatiques ;
Elle exerce une veille stratégique en matière de développement économique, d'égalité et d'innovation sociale ;
Elle rédige différents documents d'information et de vulgarisation ainsi que des communiqués ;
Elle collabore à la mise à jour du site Internet. Elle est également responsable de la coordination et de la formation des ambassadrices et des porte-paroles de Relais-Femmes. Finalement, elle participe au comité Stratégie et représente Relais-Femmes au besoin.

11 avril 2014 Nouvelles

Le Forum sur le décrochage scolaire des filles qui a eu lieu le 18 mars dernier à l’initiative de Relais-femmes a été un grand succès. Plus de 125 personnes ont participé à cette activité rassemblant des représentantes de pratiquement tous les secteurs interpellés par la problématique.

Le comité organisateur du Forum s'est réuni le 7 avril pour procéder au bilan de l'activité et élaborer des suites, souhaitées par un grand nombre des participantes.

Bien entendu, un compte-rendu reprenant les faits saillants du Forum sera produit; sa sortie est prévue en juin 2014. Le comité organisateur vise aussi à développer une plateforme informatique qui constituerait un lieu de réseautage ouvert, dans un premier temps, aux organismes et personnes qui ont participé au Forum. Tous les documents issus du Forum serviront de base à cette plateforme. Les organismes pourront l'alimenter en y faisant connaître les activités, recherches et actions entreprises pour lutter contre le décrochage scolaire des filles. Cette plateforme serait un premier outil pour favoriser le réseautage des acteurs impliqués comme plusieurs participantes et participants au Forum l'ont suggéré.

En attendant, vous retrouverez, ci-dessous, quelques-uns des contenus présentés au Forum :  

Le comité organisateur partage aussi l'idée qu'une seconde activité d'envergure devrait être organisée à plus ou moins court terme, une autre suggestion des participantes réunies en ateliers. Ainsi, le comité organisateur compte se réunir, à l'automne, pour planifier une activité d'échange de connaissances sur le décrochage scolaire des filles qui se tiendrait dans le cadre du 7ième Congrès international des recherches féministes francophones qui aura lieu, à Montréal, du 23 au 28 août 2015. Pour en savoir plus sur cet événement, consultez le communiqué de presse de l'UQÀM.

En vrac, voici d'autres réalisations en cours et envisagées :

  • la Fédération autonome de l'enseignement et Relais-femmes préparent une phase II à leur recherche exploratoire sur le décrochage scolaire des filles;
  • le Réseau PARCOURS a édité un bulletin spécial sur le thème du décrochage scolaire des filles; pour le recevoir, il faut vous inscrire sur leur site internet;
  • le Secrétariat à la condition féminine élabore divers outils sur les rapports égalitaires qui seront bientôt disponibles sur son site internet et qui pourront soutenir les interventions dans la lutte contre le décrochage scolaire des filles et des garçons;
  • Relais-femmes compte créer des outils visant à soutenir l'organisation de rencontres régionales qui feraient écho au Forum du 18 mars dernier.

Nous vous mettrons au courant, le plus régulièrement possible, des autres travaux qui s'élaboreront sur cette problématique.

 

28 mars 2014 Nouvelles

Pour un modèle de société qui réponde à nos valeurs et à nos aspirations

En plus d’élire ceux et celles qui nous gouverneront, une période électorale offre à tous et à toutes l’opportunité de réfléchir au modèle de société qui réponde à leurs valeurs et à leurs aspirations. C’est l’une des occasions de mesurer le chemin parcouru et d’identifier ce qu’il nous reste à faire pour atteindre l’égalité entre les hommes et les femmes. Le mouvement des femmes ne fait pas exception : il a toujours utilisé cette période pour faire valoir la pertinence de ses revendications et de ses visions en ce qui concerne le développement du Québec.

Aujourd’hui, nous souhaitons porter à l’attention des partis politiques l’intérêt que représente l’égalité entre les femmes et les hommes en tant que vecteur de développement social et économique. Nous avons la conviction qu’au-delà de l’application du principe d’égalité, il faut s’engager résolument dans la mise en place de politiques, d’orientations et de mesures qui tiennent compte de cette égalité entre les sexes.

En contexte d’austérité, le Québec serait fou de se priver de ce vecteur de développement

Les femmes en profiteront bien sûr, mais toute la société ne pourra que mieux s’en porter. À cet effet, la Banque Royale du Canada, que l’on ne peut qualifier de propagandiste féministe, affirmait en 2007 que : « Les revenus personnels seraient plus élevés de 168 milliards de dollars si le traitement des femmes sur le marché du travail était identique à celui des hommes (…), mesuré par la probabilité d'occuper un emploi au même revenu moyen, et 1,6 million de plus de femmes seraient employées au Canada1 ». Le potentiel de l’apport des femmes n’est pas pleinement compris, reconnu et mis à profit. Pour que le traitement des femmes sur le marché du travail permette d’atteindre celui des hommes, on comprendra qu’il faille agir sur plusieurs fronts à la fois, notamment l’éducation, la socialisation, les choix professionnels de même que tous les champs afférents à la capacité de participer pleinement à la vie économique, sociale et politique.

Il est primordial que la société québécoise reconnaisse que les importants progrès réalisés en ce qui concerne l’égalité des femmes sont toutefois insuffisants. Les défis changent, les besoins également. Ce que le Québec a accompli en matière d’égalité mesure sa capacité à aller de l’avant. L’égalité, clé pour penser le développement du Québec, est porteuse de transformations durables pour l'ensemble de la société. Ce changement de paradigme qu’implique une approche plus sociétale et systémique de l’égalité nécessite un virage important. Le rôle de l’État est central en matière d’égalité, autant en ce qui concerne les orientations et les plans d’action qui relèvent de ses compétences directes qu’en ce qui touche les mesures qu’il pourrait encourager au sein des entreprises.

Opérer un virage par des investissements qui rapporte

En effet, tel que souligné dans le Plan d’action gouvernemental Pour l’égalité entre les femmes et les hommes 2011-2015,des études et recherches ont démontré que les sociétés ayant atteint des cibles élevées en matière d’égalité jouissent d’une meilleure santé économique. D’autres analyses démontrent également que les entreprises dont le conseil d’administration comprend une proportion significative de femme présentent une meilleure performance.

Il devient donc impératif que l’action des instances publiques et privées soit orientée en fonction de leurs répercussions différentes sur les femmes et les hommes. Exercice exigeant, sûrement, mais combien porteur de stratégies d’intervention efficaces pour le développement de notre société. Ainsi, l’application plus généralisée de l’analyse différenciée selon les sexes et de la budgétisation « genrée » irait dans ce sens.

Toutefois, une culture sociétale d’égalité implique de documenter les pratiques inspirantes en matière d’égalité, de valoriser l’ensemble des résultats de recherche existants et d’initier des recherches sur les enjeux actuels.

L’égalité s'incarne dans ses pratiques novatrices de développement, au-delà des valeurs! Pour un développement social et économique durable, ne faisons pas l’économie de l’égalité…

Les membres du conseil d’administration et de l’équipe de Relais-femmes

Relais-femmes : Depuis plus de 30 ans, Relais-femmes développe et coordonne des services de recherche et de formation. De par la nature de sa mission et de ses orientations, il poursuit des objectifs de transformation sociale et cherche à susciter des changements en profondeur par le renforcement de la capacité d’agir des personnes et des collectivités. www.relais-femmes.qc.ca

1 L’avantage de la diversité: l’économie du Canada au XXIe siècle, Banque Royale du Canada, 2007, www.rbc.com/diversite/research.html.

20 mars 2014 Nouvelles

MONTRÉAL, le 19 mars 2014 /CNW Telbec/ - 125 personnes issues des groupes de femmes, des commissions scolaires, des groupes de jeunes, d'alphabétisation, des conférences régionales des élus, des CSSS, du milieu universitaire et syndical ont conclu le premier Forum sur le décrochage scolaire des filles en interpellant les chefs politiques, qui participeront au débat des chefs jeudi, pour qu'ils fassent connaître ce qu'elles et ils entendent faire pour contrer le décrochage scolaire des filles. Le Forum sur le décrochage scolaire met en lumière le fait que les engagements généraux ne suffisent plus, précise Lise Gervais, coordonnatrice générale de Relais-femmes, groupe qui a initié le forum.

Le Québec doit se doter d'une véritable politique de lutte contre le décrochage scolaire qui tienne compte du fait que la pauvreté est la principale cause de décrochage et que la scolarité des mères est déterminante sur la réussite éducative de leurs enfants. Malheureusement, cette réalité est peu documentée, peu prise en compte dans les pistes d'action et dans les stratégies de prévention, disent unanimement les participantes et participants au Forum. Il y a urgence d'agir, concluent-ils.

SOURCE RELAIS-FEMMES

 Renseignements : Relais-femmes, Lise Gervais, 514-972-0056

Nous contacter

Relais-femmes - 469, rue Jean Talon Ouest, bureau 412 
Montréal (Québec) H3N 1R4

  • Téléphone: (+1) 514-878-1212

Rejoignez-nous

Devenir membre >>

Nous sommes également sur les réseaux sociaux. Suivez-nous et entrez en contact.
Vous êtes ici : Accueil A propos Nouvelles et événements